Une greffe de tête a été réalisée sur un singe

Heaven (Head Anastomosis Venture) / AHBR (Allogenic Head Body Reconstruction), c’est le nom du projet du Pr Sergio Canavero qui ambitionne de greffer un corps humain sur la tête d’un autre humain. Dans cette optique, le neurochirurgien avec le concours du professeur XiaoPing Ren a réussi la greffe de tête sur le corps d’un singe.

Canavero

Une avancée phénoménale

Dans une interview à la revue Newscientist, le professeur affirme avoir réussi la greffe de tête sur un singe. L’opération aurait été réalisée par le Professeur XiaoPing Ren de l’université de Konkuk en Corée du Sud, spécialiste de la greffe de tête de souris. « C’est une vraie victoire pour l’humanité », a-t-il commenté. Pour lui, c’est la preuve que son projet est vraiment réalisable surtout parce que le singe a une grande parenté avec l’homme. En réalité, l’opération n’a été que l’application de la présentation qu’il avait faite à la conférence de l’Académie américaine de neurochirurgie en 2015.

Le succès des chercheurs repose sur le fait qu’ils auraient réussi à rétablir la circulation sanguine entre le corps et la tête préalablement refroidie. Ils ont également pu préserver la membrane des cellules nerveuses tout en favorisant la cicatrisation en utilisant le polyéthylène glycol parcouru par du courant électrique. Cependant, ils n’ont pas réussi à raccorder la moelle épinière. Le professeur Canavero pense toutefois que ce n’est qu’une question de temps et qu’il sera bel et bien possible de réaliser l’opération sur un humain en 2017.

Un projet plein d’espoir

Si le professeur Canavero a rencontré plein de sceptiques sur la réalisation de ce projet, il n’en reste pas moins que cette opération rallume des flammes d’espoir chez tous les malades du cerveau et les tétraplégiques qui croient au pouvoir de la science. Le programmeur russe Valeri Spiridonov est le premier à se déclarer déjà volontaire pour la première expérience humaine. Réaction positive qui répond à l’appel du professeur Canavero. « Il est important que les gens arrêtent de croire que c’est impossible. C’est parfaitement possible et nous sommes en train d’y travailler », a-t-il affirmé.

À son tour, Trinh Hong Son, directeur adjoint du Vietnam – Germany Hospital d’Hanoï, avait largement ouvert les bras à ce projet. Cette ambition semble en tout cas plus que jamais réalisable malgré les critiques qui ont fusé pointant du doigt les problèmes techniques qu’elle pourrait rencontrer. Près de 7 articles devraient être publiés dans les revues Surgery et CNS Neuroscience & Therapeutics pour montrer les avancées parcourues. Plus que jamais, le débat doit alors être posé sur les problèmes éthiques que la greffe de tête humaine soulèverait, car ce sont les principales questions qui conditionneront sa réalisation.

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.