La plus basse croissance de la Chine durant les 25 dernières années

Après plus de 20 ans de fulgurante ascension économique qui l’a placé à la deuxième place de l’économie mondiale, la chine est dans une zone trouble depuis quelque temps. En effet, la croissance n’est plus au rendez-vous. En outre, ce pays regorge de nombreuses disparités qui se sentent dans les diverses régions. Cela se ressent également en fonction des domaines d’activités.

Croissance chine en baisse

Une croissance en baisse

L’année 2015 n’a pas été favorable pour l’économie chinoise. En effet, depuis près de 25 ans, il connait sa plus faible croissance. Les chiffres donnés par le gouvernement sont donc une confirmation des prévisions des experts. Ces derniers pensent même qu’il y a une certaine surévaluation des statistiques. La deuxième puissance économique du monde a connu une hausse de son PIB de 6,9%. Ce pourcentage est loin de celui de l’année dernière qui était de 7,3%. Selon plusieurs spécialistes, l’économie de la chine est arrivée à son point d’atterrissage après un envol phénoménal durant les 20 années passées.

Cette situation devrait se maintenir puisque le taux fixé par l’État pour cette année est de 6,5%. D’après le Bureau national des Statistiques (BNS), durant cette phase très importante, le pays devra faire face à de nombreux problèmes qu’il faudra gérer. De même, la nécessité de faire des réformes profondes est inéluctable pour remettre l’économie sur les rails.

Des chiffres qui ne reflètent pas la réalité

Les statistiques fournies par le gouvernement cachent une situation économique morose en fonction des zones géographiques. Cela est un blocage pour les étrangers qui veulent investir dans le pays. En effet, l’inquiétude est au rendez-vous du fait que l’économie de la chine n’est pas du tout homogène.

En effet, la partie ouest du pays et le centre ont une croissance beaucoup plus rapide. Les problèmes se sentent au niveau de la partie nord-est. Selon Fu Hongchun, enseignant de la East China Normal University, c’est cette disparité qui est le plus gros problème du pays. C’est dans ce sens qu’on remarque une croissance de 10,9% en 2014 dans la ville de Chongqinq qui est une grande métropole. En effet, cette zone profite de ses nombreuses délocalisations d’usines automobiles et d’électroniques. C’est le cas également pour les régions du Xinjiang et du Tibet. Cette situation se remarque aussi dans les zones rurales comme l’Anhui qui sont en train d’être fortement urbanisées.

Dans un autre angle, on remarque que les villes de Shanxi, de Liaoning et de la province de Jilin proche de la Corée sont dans le désarroi à cause des péripéties que connaît l’industrie lourde. Le premier ministre a même avoué qu’il se sentait mal lorsqu’il visite la ville de Liaoning où il a été le secrétaire du parti. De nombreux travailleurs risquent de perdre leur emploi et la croissance de 5,8 % dans cet endroit.

A propos de l’auteur

Boris H.
Boris H.
Boris est une personne qui touche à tout et qui s'intéresse à tout depuis son plus jeune âge. Dès son enfance, il apprit à parler et à écrire très jeune. Un don qu'il n'a pas tardé à mettre en pratique dans son métier en devenant rédacteur. Aujourd'hui, de part son expérience, il a rejoint l'équipe de EXS afin de gérer le pôle rédaction et orienter les rédacteurs sur les sujets à traiter.