Un grand tabacologue défend la légalisation du cannabis

Le débat sur la légalisation du cannabis a été posé à nouveau par un éminent pneumologue. Bertrand Dautzenberg affirme qu’il serait mieux de dépénaliser le cannabis et d’en réguler sa consommation. Ceci est une interpellation pour les politiques qui depuis longtemps ont évité de poser réellement le problème sur la table parlementaire.

Cannabis légalisation

La politique actuelle de la France est inefficace

L’interdiction du cannabis n’a pas empêché sa consommation en France, elle a juste fait basculer son commerce dans le marché noir. Pis, elle incite à une consommation qui est dénaturée, laissant se développer l’utilisation d’un cannabis de synthèse qui est dangereux pour la santé. Bertrand Dautzenberg évoque ces raisons pour poser le débat en faveur d’une dépénalisation du cannabis. « Dans les pays développés, il est assez frappant de voir que plus la loi est répressive, plus la consommation est importante », explique-t-il. Malgré sa politique répressive, la France était, en 2011, le pays où l’usage de cannabis par des jeunes de 16 ans, au cours d’un mois passé, était le plus élevé en Europe. Ce pourcentage était de l’ordre de 16%.

Le pneumologue ajoute que la législation actuelle n’est ni « adaptée » ni « pragmatique », car les ventes ont augmenté de 20% depuis 1991, alors que le cannabis reste interdit depuis 1970. Cela fait du pays, l’un des plus grands consommateurs de cannabis en Europe. Il faudrait alors une dépénalisation encadrée. C’est la solution que propose Bertrand Dautzenberg. Depuis octobre dernier, les fumeurs de cannabis bénéficient d’un certain assouplissement de l’application de la loi grâce à la procédure de la transaction pénale. Cette procédure permet de régler leur litige en payant une amende directement à la police. Mais il faudrait aller plus loin que cela, il faudrait légaliser le cannabis afin de pouvoir réguler son utilisation et surveiller les impacts sanitaires qu’il a.

Un cannabis propre, un cannabis légal

On se demande pourquoi un pneumologue et tabacologue qui a passé des années à lutter contre le tabac défend soudain la légalisation du cannabis. Dautzenberg, explique que c’est le même combat. Le cannabis est beaucoup moins nocif que le tabac lorsqu’il n’est pas utilisé avec ce dernier dans des « joints », comme on le voit souvent en France. La légalisation est donc un cadre pour « supprimer les formes les plus dangereuses » de ce produit, notamment le cannabis de synthèse.

Le tabacologue suggère de fumer les feuilles de cannabis ou d’avoir recours aux plantes à fumer. Le cannabis peut être promu pour être le moins toxique possible. Mais « si sur le marché nord-américain légal, ces méthodes sont bien prises en compte, il n’en est pas de même en France où la modification du profil des produits inhalés reste à surveiller », a-t-il déploré. C’est pour cela qu’il présentera une proposition pour un cannabis légalisé à l’occasion du 20e Congrès de pneumologie de langue française qui se tiendra à Lille à la fin du mois de Janvier. François Fillon a déclaré quelques heures après l’intervention du médecin qu’il ne pouvait en aucun cas être en faveur de la légalisation du cannabis.

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.