Joe Biden, choisi par Obama pour l’éradication du cancer

Barack Obama a confié à son vice-président, une mission qui lui tient à cœur, la lutte pour en finir avec le cancer. Son choix ne s’est pas fait au hasard et on comprend que Biden fera son possible pour mener à bien sa mission puisque cette maladie a remporté son fils de 46 ans l’année passée. C’est au cours de son speech sur l’état de l’Union que le président américain a procédé au lancement de la campagne pour éradiquer le cancer dans le pays.

Joe Biden cancer obama

Un effort collectif de tous les Américains pour lutter contre le cancer

Barack Obama a annoncé qu’un nouvel effort national sera fait pour lutter contre le cancer qui fait des ravages aux États-Unis et dans le monde entier. Cette lutte sera faite à la mémoire des nombreuses personnes qui ont été tuées par cette maladie, amis, proches, etc. Il sera également question de sauver les individus qui sont actuellement atteints par la maladie. La mission consistera à faire de l’Amérique le pays qui trouve la solution pour enrayer une bonne fois pour toutes le cancer. Cela sera une grande aubaine pour toute l’humanité.

Biden, pour piloter le projet

Le vice-président a depuis l’année dernière affirmé que Les États-Unis pouvaient éliminer le cancer de la même manière qu’ils ont conquis la lune, disait Obama. C’est ainsi que le président a désigné Joe pour gérer cette mission. Les applaudissements ne se sont pas fait attendre après cette annonce très importante.

Avec plus d’une quarantaine d’années d’expérience dans la politique et la gestion des affaires, Joe a le meilleur profil pour cette mission. Ce dernier dont le fils est mort du cancer a révélé que le projet national qui lui a été confié était également personnel. Son deuil lui a mené jusqu’à son retrait de course pour la maison blanche en 2016.

Le cancer, la plus grande cause de mortalité aux États-Unis

La Société américaine du Cancer prédit que 600.000 personnes succomberont à la maladie cette année. Le cancer devient ainsi la principale cause de décès aux États-Unis devant les maladies du cœur dont le taux de mortalité a connu une plus grande baisse. Cependant, le taux de mortalité associé au cancer a glissé de 23% depuis 1991. La nouvelle politique du président Obama pourrait accompagner cette vague de bonne espérance. Seulement, à quel point restera-t-elle une priorité des États-Unis sachant que Barack Obama ne sera plus président pour longtemps ?

 

A propos de l’auteur

Victoria F.
Victoria F.
Victoria est l'acrobate de l'équipe de rédaction. Elle peut vous parler de tout pendant des heures, produire des articles sur la finance, la culture ou le sport en même temps sans se mélanger dans ses idées, un véritable petit génie. C'est aussi le dernier rédacteur, enfin rédactrice, qui a rejoint l'équipe.